En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour assurer le bon fonctionnement de nos services.
En savoir plus

Voie générale et technologique

JOURNEE PORTES OUVERTES

Par ALICE LIOBARD, publié le vendredi 15 mars 2019 10:37 - Mis à jour le vendredi 15 mars 2019 10:38
Capture d'écran 2019-03-08 08.56.42.png
présentation de la filière générale, des filières technologiques (STL, ST2S, STMG) et des filières profesionnelles (CAP OL et Bac pro logistique et transport) Journée Portes ouvertes : Samedi 16 mars de 9H à 12H.
Journée Portes  ouvertes : Samedi 16 mars de 9H à 12H :
  • présentation de la filière générale et des enseignements de spécialité de première, des options de seconde et première générale.
  • présentation des filières technologiques STL biotechnologie, ST2S et STMG.

Pour approfondir vos choix, vous pouvez consulter notre présentation ( cliquer pour accéder directement aux informations : 

 

Préparer sa rentrée en Première en septembre 2019 :

 

Comment choisir sa filière générale ou technologique et ses enseignements de spécialité ?

1. Choisissez une filière et des enseignements de spécialité qui vous plaisent et dans lesquels vous êtes déjà à l’aise, ou bien qui vous tentent vraiment. Vos goûts seront moteurs de votre motivation et de votre réussite, mais le poids de ces enseignements pour l’obtention du bac recommande de pas les choisir à la légère.
 
2.Vos parents et vous-mêmes pouvez demander des conseils à votre professeur principal et au personnel d’orientation de votre lycée.
3. Consultez le site officiel qui vous est dédié http://www.secondes2018-2019.fr/ Développé par l’ONISEP, c’est une mine d’informations et de ressources pour vous aider à concevoir peu à peu un projet d’orientation et à choisir vos enseignements de spécialité.
4. Consultez http://www.horizons2021.fr : Cette application développée par l’ONISEP vous permet de voir toutes les correspondances  possibles entre des combinaisons d’enseignements de spécialité et des « horizons » vers de futures études supérieures ou activités professionnelles.

5. Comme beaucoup d’élèves, vous n’avez pas encore une idée précise des métiers qui vous plairaient. Réfléchissez tout de même à ce qui vous motive. Vous pouvez consulter le site de l'ONISEP : http://www.onisep.fr/

6. Pour mieux cerner vos centres d’intérêt et découvrir des métiers qui vous correspondraient, l’ONISEP vous propose un quiz : www.secondes2018- 2019.fr/quiz-mes-gouts

 

PREPARER SA RENTREE en Première Générale :

 

Quelles sont les attentes des enseignements de spécialité?

Cliquer sur l'Enseignement de spécialité pour découvrir sa présentation.

 

Mathématiques :

La classe de première générale est conçue pour préparer au baccalauréat général, et au-delà à une poursuite d’études réussie et à l’insertion professionnelle.
L’enseignement de spécialité de mathématiques (4h/semaine en 1ère) est conçu à partir des intentions suivantes :

  • permettre à chaque élève de consolider les acquis du collège et de la seconde, de développer son goût des mathématiques, d’en apprécier les démarches et les objets afin de développer ses capacités d’abstraction ;
  • développer des interactions avec d’autres enseignements de spécialité ;
  • préparer au choix des enseignements de la classe de terminale : notamment choix de l’ES  mathématiques (6h/sem), éventuellement accompagné de l’enseignement optionnel(EO) de Mathématiques Expertes (3h/sem), ou choix de l’EO Mathématiques Complémentaires (3h/sem) ;
  • assurer les bases mathématiques nécessaires à toutes les poursuites d’études au lycée.

Le programme de mathématiques définit un ensemble de connaissances et de compétences, réaliste et ambitieux, qui s’appuie sur le programme de seconde dans un souci de cohérence,en réactivant les notions déjà étudiées et y ajoutant un nombre raisonnable de nouvelles notions, à étudier de manière suffisamment approfondie.

Ce programme s’articule autour des thèmes suivants : Algèbre, Analyse, Géométrie, Probabilités et Statistique, Algorithmique et programmation

Il est important de bien réfléchir au choix de l’ES Maths en fonction des goûts et des appétences pour la matière ainsi que des souhaits d'orientation Post-Bac. En effet, avoir suivi l’ES Mathématiques en Première et Terminale, sera fortement conseillé (voire imposé) par de nombreuses formations de l’enseignement supérieur : CPGE scientifiques, Sciences, Informatique, Economie, Commerce, STAPS, PACES, Psychologie, etc. Il convient donc de bien se renseigner avant de choisir.

Il est à noter que l’EO Mathématiques complémentaires en terminale s’adresse prioritairement  aux élèves qui ont suivi l’ES maths en première. Les  élèves  ayant fait un autre choix s’exposent à rencontrer de sérieuses difficultés s’ils choisissent de suivre cet EO en terminale.

 

Numérique et Sciences Informatiques :

L'enseignement de spécialité de numérique et sciences informatiques du cycle terminal de la voie générale vise l’appropriation des fondements de l’informatique pour préparer les élèves à une poursuite d’études dans l’enseignement supérieur. L’objectif de cet enseignement, non professionnalisant, est l’appropriation des concepts et des méthodes qui fondent l’informatique.

Cet enseignement s’appuie sur l’universalité de quatre concepts fondamentaux :

  • Les données, qui représentent sous une forme numérique unifiée des informations très diverses : textes, images, sons, mesures physiques, sommes d’argent, etc.
  • Les algorithmes, qui spécifient de façon abstraite et précise les traitements à effectuer sur les données à partir d’opérations élémentaires.
  • Les langages, qui permettent de traduire les algorithmes abstraits en programmes textuels ou graphiques de façon à ce qu’ils soient exécutables par les machines.
  • Les machines, et leurs systèmes d’exploitation, qui permettent d’exécuter des programmes en enchaînant un grand nombre d’instructions simples, assurent la persistance des données par leur stockage et de gérer les communications. On y inclut les objets connectés et les réseaux.

À ces concepts s’ajoute un élément transversal : les interfaces qui permettent la communication avec les humains, la collecte des données et la commande des systèmes.


Cet enseignement permet de développer les compétences suivantes:

  • analyser et modéliser un problème en termes de flux et de traitement d’informations ;
  • décomposer un problème en sous-problèmes, reconnaître des situations déjà analysées et réutiliser des solutions ;
  • concevoir des solutions algorithmiques ;
  • traduire un algorithme dans un langage de programmation, en spécifier les interfaces et les interactions, comprendre et réutiliser des codes sources existants, développer des
  • processus de mise au point et de validation de programmes ;
  • mobiliser les concepts et les technologies utiles pour assurer les fonctions d’acquisition, de mémorisation, de traitement et de diffusion des informations ;
  • développer des capacités d’abstraction et de généralisation.

Démarche de projet : Pour s’approprier les concepts et méthodes étudiées, une part de l’horaire de l’enseignement d’au moins un quart du total en classe de première doit être réservée à la conception et à l’élaboration de projets conduits par des groupes de deux à quatre élèves.
Mise en œuvre : Les séances ont lieu en salle informatique et le langage utilisé sera Python 3. Poursuite d’études : CPGE scientifiques, écoles scientifiques, Ecole d’ingénieur avec prépa intégrées, Licences informatique, maths, sciences physiques, DUT/BTS informatique, et autre domaine technologique.

Physique -Chimie :

En classe de première de la voie générale, les élèves qui suivent l’enseignement de spécialité de physique-chimie expriment leur goût des sciences et font le choix d’acquérir les modes de raisonnement inhérents à une formation par les sciences expérimentales. Ils se projettent ainsi dans un parcours qui leur ouvre la voie des études supérieures relevant des domaines des sciences expérimentales, de la médecine, de la technologie, de l’ingénierie, de l’informatique, des mathématiques, etc. La physique-chimie, science à la fois fondamentale et appliquée, contribue de manière essentielle à l’acquisition d’un corpus de savoirs et de savoir-faire indispensables, notamment dans le cadre de l’apprentissage des sciences de l’ingénieur et des sciences de la vie et de la Terre et, en même temps, constitue un terrain privilégié de contextualisation pour les mathématiques ou l’informatique.

Le programme de physique-chimie de la classe de première s’inscrit dans la continuité de celui de la classe de seconde, en promouvant la pratique expérimentale et l’activité de modélisation et en proposant une approche concrète et contextualisée des concepts et phénomènes étudiés. La démarche de modélisation y occupe donc une place centrale pour former les élèves à établir un lien entre le « monde » des objets, des expériences, des faits et celui des modèles et des théories.

En physique comme en chimie, les thèmes de seconde sont prolongés. Leur étude sera poursuivie dans le cadre de l’enseignement de spécialité de la classe de terminale:

  • Constitution et transformations de la matière,  
  • Mouvement et interactions,
  • L’énergie : conversions et transferts,  
  • Ondes et signaux.

Ces thèmes permettent de prendre appui sur de nombreuses situations de la vie quotidienne et de contribuer à un dialogue fructueux avec les autres disciplines scientifiques. Ils fournissent l’opportunité de faire émerger la cohérence d'ensemble du programme sur :

  • des notions transversales (modèles, variations et bilans, réponse à une action, etc.) ;
  • des notions liées aux valeurs des grandeurs (ordres de grandeur, mesures et incertitudes, unités, etc.) ;
  • des dispositifs expérimentaux et numériques (capteurs, instruments de mesure, microcontrôleurs, etc.) ;
  • des notions mathématiques (situations de proportionnalité, grandeurs quotient, puissances de dix, fonctions, vecteurs, etc.) ;
  • des notions en lien avec les sciences numériques (programmation, simulation, etc.).

Chaque thème comporte une introduction spécifique indiquant les objectifs de formation, les domaines d’application et un rappel des notions abordées dans les classes de seconde ou au collège. Elle est complétée par un tableau en deux colonnes identifiant, d’une part, les notions et contenus à connaître, d’autre part, les capacités exigibles ainsi que les activités expérimentales supports de la formation. Par ailleurs, des capacités mathématiques et numériques sont mentionnées ; le langage de programmation conseillé est le langage Python.
Suite d’études: CPGE scientifiques, écoles scientifiques, école d’ingénieur avec prépa intégrées, Licences sciences, DUT/BTS des domaines technologiques.

Sciences de la Vie et de la Terre :

L’enseignement des sciences de la vie et de la Terre (SVT) au lycée vise à dispenser une formation scientifique solide préparant à l’enseignement supérieur. L’enseignement de spécialité
de permet des approfondissements la classe de 2  et une pratique de méthodes et de raisonnements scientifiques plus aboutis. Discipline en prise avec l’évolution rapide des connaissances et des technologies, les SVT fournissent à l’élève des outils de compréhension des enjeux planétaires du XXIe siècle et une éducation civique contribuant à la formation des futurs citoyens.  

Objectifs majeurs :
- acquisition d’une culture scientifique solide dans les domaines de la biologie et des géosciences.
- participation à la formation de l’esprit critique et à l’éducation civique
- préparation à une poursuite d’études dans l’enseignement supérieur et aux métiers associés.
 
Programme organisé en 3 thématiques : 

  • La Terre, la vie et l’évolution du vivant : La science construit, à partir de méthodes de recherche et d’analyse rigoureuses fondées sur l’observation de la Terre et du monde vivant, une explication cohérente de leur état, de leur fonctionnement et de leur histoire.
  • Enjeux planétaires contemporains  : Les élèves appréhendent les grands enjeux auxquels l’humanité sera confrontée au XXIe siècle, ceux de l’environnement, du développement durable, de la gestion des ressources et des risques, etc. Pour cela ils s’appuient sur les démarches scientifiques de la biologie et des géosciences.
  • Le corps humain et la santé :  Ce thème permet de mieux appréhender le fonctionnement de l’organisme et de saisir comment la santé se définit aujourd’hui dans une approche globale intégrant l’individu dans sonenvironnement et prenant en compte les enjeux de santé publique.

Mise en œuvre du programme :
Les activités expérimentales occupent une place centrale en SVT : pour répondre à un problème scientifique, l’élève examine la validité d’hypothèses par la mise au point de protocoles ;  il confronte les résultats de l’expérience aux attentes théoriques ou à un modèle. Les études et prélèvements sur le terrain favorisent les apprentissages. Les SVT requièrent l’usage des outils numériques généralistes (Internet, tableurs), le recours à
l’expérimentation assistée par ordinateur et visent aussi à développer de nouvelles compétences numériques chez les élèves.

Poursuite d’études :
Les SVT intègrent dans leur pratiquent les acquis des autres disciplines scientifiques, en particulier la physique-chimie et l’informatique et utilisent concepts et outils mathématiques. Cet enseignement prépare donc aux études supérieures dans de nombreux domaines : Santé, social   -   recherche, ingénierie, professorat    –    environnement, alimentaire   -   sport.

Le projet personnel de l’élève déterminera des études supérieures plus ou moins longues : Ecoles d’ingénieur, écoles scientifiques avec prépa intégrée, CPGE (classes préparatoires aux grandes écoles), licences universitaires, DUT (Diplômes Universitaires de Technologie), BTS (Brevet de Technicien Supérieur), formations en alternance.

 

Histoire, Géographie, Géopolitique et Sciences Politiques :

Une spécialité pluridisciplinaire :
=> L’histoire saisit chaque question dans sa dimension temporelle. Elle contextualise le rôle des acteurs.
=> La géographie permet d’identifier et de comprendre les logiques d’organisation de l’espace et l’influence des acteurs sur les territoires.
=> La science politique étudie les phénomènes dans leur spécificité politique. Ex: l’étude des relations internationales, des régimes et des acteurs politiques dans une démarche comparative.
=> La géopolitique envisage les rivalités et les enjeux de pouvoir entre des territoires considérés dans leur profondeur historique et selon les représentations qui les accompagnent.

Objectifs recherchés :
=>Analyser et élucider la complexité du monde,
=>Mieux maîtriser les spécificités des approches disciplinaires (HG, SES, …) et montrer leur complémentarité.
=>Mobiliser plusieurs points de vue, des concepts et des méthodes variés => permet les comparaisons et la réflexion critique.

Les compétences travaillées :
1) Analyser, interroger, adopter une démarche réflexive  
2) Acquérir des connaissances
3) Développer les capacités d’analyse et de réflexion en confrontant les approches  
4) Se documenter
5) S’exprimer à l’oral : une expression construite et argumentée

Le programme en 1ère :
Thème 1 : Comprendre un régime politique : la démocratie
Thème 2 : Analyser les dynamiques des puissances internationales
Thème 3 : Étudier les divisions politiques du monde : les frontières
Thème 4 : S’informer : un regard critique sur les sources et modes de communication
Thème 5 : Analyser les relations entre États et religions

Poursuite d’études :
• À  l’université (histoire, géographie, science politique, droit, …)
• En classes préparatoires aux grandes écoles
• En écoles de journalisme
• En instituts d’études politiques
• En écoles de commerce et de management
• Et tout autre cursus nécessitant une solide culture générale et un esprit critique

 

Sciences Economiques et Sociales :

L'enseignement de spécialité SES permet d'ouvrir la culture des lycéens à de nouvelles disciplines : l'économie,
la sociologie, les sciences politiques, etc.
Il s'adresse tout particulièrement aux élèves intéressés par l'actualité et soucieux d'avoir un regard éclairé sur
le fonctionnement de notre société.


Les élèves acquièrent des méthodes de travail et des techniques réutilisables :
- analyse de textes (article d’actualité ou d’économistes et sociologues)
- analyse de documents statistiques (tableaux de données et graphiques).
- recherches documentaires, d'études de cas ou d’enquêtes.
- utilisation de l’outil informatique et d’internet.

Poursuites d’études post bac : Classes préparatoires économiques et commerciales, classes préparatoires lettres et sciences sociales, formations universitaires d’économie et gestion, de droit, de science politique, de sociologie, de langues étrangères appliquées (LEA), d’administration économique et sociale (AES), instituts d’études politiques, écoles spécialisées : écoles de commerce et management, écoles de communication et journalisme, etc.

 

Littérature et Langues et Cultures de l'Antiquité Latin :

L’enseignement de spécialité latin est conçu comme un enseignement transversal, qui permet de mieux comprendre le monde moderne dans lequel nous vivons grâce à l’étude des mondes antiques. Ce n’est donc pas du tout un enseignement fermé sur lui-même, ou comme la rumeur le dit l’étude d’une « langue morte ». Bien au contraire, faire du latin c’est se donner les moyens de comprendre notre langue, à travers l’étymologie et l’histoire des mots, c’est pouvoir comparer les langues vivantes, c’est mieux connaître notre société, notre histoire, notre système politique, notre culture, nos arts, notre architecture, notre littérature mais
aussi nos sciences.

L’enseignement du latin propose donc la lecture de textes antiques très variés (textes littéraires, inscriptions, papyrus, textes scientifiques…), permettant d’étudier d’une part la langue, avec une approche nouvelle de la grammaire et de la traduction, mais également la culture, la mythologie, l’histoire, la civilisation, toujours mises en regard avec le monde moderne, et exploitées à travers toutes les formes artistiques (peinture, sculpture, cinéma, musique, bande-dessinée…).

Cette formation s’adresse donc à tous les élèves curieux et avides de connaissances ; elle est recommandée autant aux élèves ayant un profil littéraire et se destinant aux carrières de l’enseignement et de la culture mais aussi du droit, qu’aux élèves plutôt scientifiques, car le latin développe les compétences de rigueur et facilite l’apprentissage du vocabulaire scientifique (notamment pharmaceutique, biologique et médical).

Il n’est pas indispensable d’avoir fait du latin en seconde ou même au collège pour suivre cette spécialité : une bonne motivation permet de rattraper le niveau.

A noter que le latin peut être pris en option si l’on ne souhaite pas le prendre en spécialité. Il est également possible de le prendre en spécialité en Première puis en option en Terminale. Pris en option, il sera évalué en contrôle continu et bénéficiera d’une bonification des points au dessus de la moyenne multipliés par 3.

Sciences de l'ingénieur :

L’enseignement de spécialité Sciences de l’ingénieur propose aux élèves de découvrir les notions scientifiques et technologiques de la mécanique, de l’électricité, de l’informatique et du numérique dont la maîtrise permet aux ingénieurs d’imaginer et mettre en œuvre des solutions innovantes pour répondre aux besoins des personnes, avec l’ambition de rendre accessibles à tous les progrès qu’apportent quotidiennement les sciences et les technologies.

Les enseignements du cycle terminal installent progressivement la démarche de l‘ingénieur  qui consiste à comparer les différentes performances du cahier des charges avec celles mesurées ou simulées. Les élèves sont conduits à mettre en œuvre une analyse critique des résultats pour s’interroger sur leur validité, pour optimiser les modèles numériques et les objets matériels afin d’obtenir les performances attendues.

Cet enseignement développe chez l’élève ses capacités d’observation, d’élaboration d’hypothèses, de modélisation, d’analyse critique afin de comprendre et décrire les phénomènes physiques utiles à l’ingénieur. L’enseignement de sciences de l’ingénieur intègre ainsi des contenus propres aux sciences physiques. En classe de terminale, les élèves ayant choisi l’enseignement de spécialité sciences de l’ingénieur bénéficient de deux heures de sciences physiques enseignées par un professeur de physique-chimie. Ces deux heures sont dédiées aux aspects fondamentaux de sciences physiques.


 Les champs abordés en sciences de l’ingénieur recouvrent le large spectre scientifique et technologique des champs de la mécanique, de l’électricité et du signal, de l’informatique et du numérique. Les simulations multi-physiques sont largement exploitées pour appréhender les performances des produits en établissant des liens entre ces différents champs.


Le programme introduit également la notion de design qui sollicite la créativité des élèves, notamment au moment de l’élaboration d’un projet. Ce dernier permet aux élèves, sous la forme d’un défi, d’imaginer et de matérialiser une solution à un type de problématique rencontré par un ingénieur.

Ainsi, les élèves qui choisissent l’enseignement de spécialité sciences de l’ingénieur en classe terminale développent les compétences attendues pour une orientation vers l’enseignement supérieur scientifique. L’objectif de l’enseignement de spécialité de sciences de l’ingénieur du cycle terminal du lycée est de faire acquérir des compétences fondamentales qui permettent aux élèves de poursuivre vers les qualifications d’ingénieur dont notre pays a besoin.

Poursuite d’études : CPGE scientifiques, écoles scientifiques, école d’ingénieur avec prépa intégrées, Licences sciences, DUT/BTS des domaines technologiques.

NB : cet enseignement sera dispensé selon le domicile de l’élève au lycée de L’Oiselet de Bourgoin- Jallieu ou au lycée De Vinci à Villefontaine.

Langues, Littératures et cultures étrangères - Anglais  ou  Espagnol-


Les principes et objectifs fondamentaux du programme sont communs aux deux langues vivantes étrangères susceptibles de proposer l’enseignement de spécialité (anglais et espagnol). L’enseignement de spécialité prépare à l’enseignement supérieur : il prépare aux contenus et aux méthodes de celui-ci mais, les adapte à un public de lycéens. Il s’adresse aux futurs spécialistes mais pas à eux seuls. Les principes et objectifs du programme de l’enseignement de spécialité concernent la classe de première et la classe terminale. Ce programme vise une exploration approfondie et une mise en perspective des langues, littératures et cultures des quatre aires linguistiques considérées ainsi qu’un enrichissement de la compréhension par les élèves,  de leur rapport aux autres et de leurs représentations du monde.
Cet enseignement cherche à augmenter l’exposition des élèves à la langue étudiée afin qu’ils parviennent progressivement à une maîtrise assurée de la langue et à une compréhension de la culture associée. L’enseignement de spécialité vise à favoriser le goût de lire en langue étrangère des œuvres dans leur intégralité de manière progressive et guidée et à proposer ainsi une entrée dans les imaginaires propres à chaque langue.

  • Le lycée propose au choix l’enseignement de spécialité anglais ou espagnol.
  • Le niveau attendu en fin de première est B2 et en fin de terminale, le niveau C1 est visé, notamment dans les activités de réception.

En LLCER : enseignement et traduction
La filière LLCER reste la voie pour ceux qui visent l’enseignement (notamment le CAPES), via un master. Si la filière forme des spécialistes d’une langue étrangère et du ou des pays d’expression, elle n’exclut pas une poursuite d’études dans des écoles de traducteurs et d’interprètes. Un projet à préparer dès la L1, en prenant en option une seconde langue vivante, exigée dans les écoles spécialisées...
EN LEA : plus tournée vers l’entreprise La filière LEA  offre une large palette de débouchés dans le monde de l’entreprise : commerce international, gestion
de projets interculturels, le tourisme, l’export, l’hôtellerie, l’organisation de salons professionnels et de congrès....etc.
En BTS :
Comme tous les autres étudiants, les élèves en BTS ont intérêt de maîtriser parfaitement une ou deux langues vivantes que ce soit pour travailler à l’étranger, pour comprendre l’anglais commercial du quotidien, pour accéder à des responsabilités plus importantes ou pour être un acteur-clé lors de l’implantation d’une unité commerciale dans un autre pays.
En IUT DUT : Licence professionnelle (Université Lyon 3)
Les langues vivantes sont un des points forts de la licence professionnelle « métiers du commerce international - marchés émergents »  
Cette licence professionnelle accorde une importance particulière à l'enseignement des langues, qui représente environ un quart des heures d'enseignement.
Cette formation a pour objectif de former des assistants managers, immédiatement opérationnels et ouverts à la mobilité, aux métiers du grand export avec une forte expertise vers les marchés émergents et les nouveaux émergents.
Les langues vivantes font partie des épreuves des concours d’entrée dans les Hautes Ecoles de Commerce et les Instituts d’Etudes Politiques.
En HEC (Haute Ecole de Commerce) - IEP (Institut d’Etudes Politiques)
Les enseignements de langues font partie de la formation fondamentale dispensée aux étudiants de Sciences Po et HEC.  Ils ont pour objectifs d'assurer non seulement le bilinguisme français-anglais mais également la connaissance d'autres langues afin de préparer les étudiants aux exigences du marché de l'emploi, quel que soit le domaine d'activité.
La maîtrise d’une seconde langue », «c’est un élément différenciateur qui permet de départager deux candidats au potentiel similaire.

Les Débouchés de ces différentes formations sont multiples et variés :
- Les métiers de l’enseignement
- La traduction et l’interprétariat
- le tourisme, l’hôtellerie, l’organisation de salons professionnels et de  congrès....etc.
- Assistant commercial du directeur export vers les marchés ciblés
- Assistant du directeur logistique grand export vers marchés ciblés
- Administrateur des ventes grand export vers marchés ciblés
- Assistant du directeur des achats vers les marchés ciblés   et/ou chargés de mission dans ces domaines stratégiques    avec un potentiel de rapide évolution vers une responsabilité    managériale.
- Tous les métiers de l’industrie, des services et du transport

L’enseignement de spécialité en anglais : Le programme culturel de la classe de première s’organise autour de deux thématiques (« Imaginaires » et « Rencontres »), déclinées en axes d’étude. Elles permettent aux élèves d’explorer la diversité des littératures et des cultures du monde anglophone en croisant les regards et les œuvres. Deux œuvres littéraires intégrales (court roman, nouvelles ou pièce de théâtre) devront être lues et étudiées pendant l’année.

Thématique « Imaginaires »
Axe d’étude 1 : L’imagination créatrice et visionnaire
Axe d’étude 2 : Imaginaires effrayants
Axe d’étude 3 : Utopies et dystopies

Thématique « Rencontres »
Axe d’étude 1 : L’amour et l’amitié
Axe d’étude 2 : Relation entre l’individu et le groupe
Axe d’étude 3 : La confrontation à la différence

L’enseignement de spécialité Espagnol : L’enseignement de spécialité de langues, littératures et cultures en espagnol permet aux élèves d’enrichir et de nuancer leur connaissance du monde hispanophone, acquise dans l’enseignement commun. Il s’agit en effet de permettre aux élèves de percevoir les étroites relations qui se tissent entre littérature (ou autres manifestations artistiques) et société, mais aussi d’examiner pourquoi et comment les productions culturelles se renouvellent, se croisent et se singularisent. Les élèves sont également amenés à effectuer des rapprochements avec d’autres cultures pour mieux en appréhender les spécificités et les ressemblances.  Le programme de la classe de première fixe deux grandes thématiques, déclinées selon différents axes d’étude.


Thématique « Circulation des hommes et circulation des idées "

  • Voyages et exils
  • Mémoire(s) : écrire l’histoire, écrire son histoire
  • Échanges et transmissions


Thématique « Diversité du monde hispanophone »

  • Pluralité des espaces, pluralité des langues
  • Altérité et convivencia
  • Métissages et syncrétisme

 

Humanités, littérature et philosophie :  

L’enseignement de spécialité d’Humanités, littérature et philosophie vise a procurer aux élèves de première et de terminale une solide formation générale dans le domaine des lettres, de la philosophie et des sciences humaines.
 Enseignée par un professeur de Lettres et un professeur de philosophie, cette spécialité s'articule autour de thèmes (comme par exemple les pouvoirs de la parole, les représentations du monde, la recherche de soi) en proposant une approche nouvelle, à la fois littéraire et philosophique, de grandes questions de culture et une initiation à une réflexion personnelle sur ces questions, nourrie par la rencontre et la fréquentation d’œuvres d’intérêt majeur à travers les siècles (de l’Antiquité à l’époque contemporaine).  Cet enseignement développe l’ensemble des compétences relatives à la lecture, à l’expression et à l’analyse de problématiques, en affinant l’esprit critique.
 

NB : Il n’est pas nécessaire d’avoir suivi l’enseignement d’exploration « littérature et société » pour prendre cette spécialité.

Perspectives de suite d’études : Cette formation s’adresse donc à tous les élèves désireux d’acquérir une culture humaniste qui leur permettra de réfléchir sur les questions contemporaines dans une perspective élargie. Elle constituera un précieux apport pour des études axées non seulement sur les lettres et la philosophie, mais aussi sur les arts, le droit, l’économie et la gestion, les sciences politiques, la médecine et les professions de santé. Elle est particulièrement recommandée aux élèves souhaitant s’engager dans les carrières de l’enseignement, de la culture, de la communication et du journalisme.

 

Arts option Cinéma, Audio-visuel :

 L’enseignement de spécialité de cinéma-audiovisuel engage l’élève dans une démarche de découverte, de développement et d’approfondissement d’une pratique et d’une culture cinématographiques
et audiovisuelles. En spécialité, il acquiert les connaissances culturelles, historiques et théoriques liées aux principaux repères de ce domaine, la capacité d’analyser des images et des sons, les compétences  d’écriture en images et en sons. Cet enseignement forme ainsi chez l’élève la compréhension fine des enjeux artistiques propres à la création cinématographique et audiovisuelle dans leurs contextes sociaux et économiques.

Enjeux. Favorisant l’apprentissage personnel de l'élève, développant son autonomie, cet enseignement lui offre l’occasion de construire son regard, d'affirmer et de défendre ses goûts, de réfléchir à sa place de spectateur et d’apprécier par lui- même l’usage et la valeur des images dans la société contemporaine.

L’enseignement de spécialité de cinéma-audiovisuel s’adresse à tous les lycéens qui s’intéressent aux écritures en images et en sons, et qui sont désireux de conforter et approfondir leur culture et leur pratique dans ce domaine. Cet enseignement favorise la transversalité par les croisements qu’il propose avec de nombreuses disciplines.

Modalités. L’enseignement de spécialité de cinéma-audiovisuel s’appuie sur une variété de situations pédagogiques pour favoriser les enrichissements mutuels entre les composantes culturelles, pratiques  et théoriques de cet art. Afin de développer des compétences discursives, analytiques et créatives, il invite l'élève à vivre différentes expériences, à passer de l'émotion à la réflexion, de la réflexion à la création, et inversement. Aussi, dans un cadre partenarial (salles de cinéma, institutions culturelles, professionnels du secteur), associe-t-il fréquentation des œuvres, notamment en salles, analyse et production individuelle ou collective (écriture, tournage, montage, post-production, etc.) dans une démarche de projet.

L’enseignement de spécialité de cinéma-audiovisuel s’organise autour de cinq axes d’étude qui reflètent la multiplicité des méthodologies et des approches du cinéma et de l’audiovisuel : Émotion(s), Motifs et représentations, Écritures, Histoire(s) et techniques, Économie(s). Ils structurent les apprentissages à travers tous les niveaux du lycée, favorisant une variété de perspectives (respectivement pragmatique, culturelle, poétique, historique et technique, économique).

Perspectives. Par la diversité des domaines qu’il mobilise, l’enseignement de spécialité cinéma- audiovisuel peut se conjuguer avec une large variété d’autres enseignements de spécialité : humanités, littérature et philosophie, numérique et sciences informatiques, physique-chimie, sciences économiques et sociales, etc. Ces combinaisons permettent aux élèves de construire des projets précis d’orientation et de poursuites d’études (universités, BTS des métiers de l’audiovisuel, classes préparatoires aux grandes écoles, écoles de cinéma, écoles d’art, mais aussi écoles de commerce dans le secteur des médias, formations juridiques, action artistique et culturelle, etc.).

NB : cet enseignement sera dispensé au lycée Léonard de Vinci de Villefontaine. Des explications complémentaires vous seront données lors des journées Portes Ouvertes du lycée L De Vinci les 7 (18H-21H), 8 (9H-17H) et 9 février (9H-12H).

 

Préparer sa rentrée en Première technologique  en septembre 2019 : Trois filières technologiques sont possibles au lycée Delorme ( cliquez sur la filière pour accéder à sa présentation )

 

 

 

Présentation de la filière ST2S :

 

Présentation de la filière STL Biotechnologie :

 

 

Présentation de la filière STMG :

 

 

Pour plus d'informations vous pouvez consulter les programmes de chaque enseignement sur le site du Ministère de l'Education Nationale : http://www.education.gouv.fr/pid285/bulletin_officiel.html?pid_bo=38502